Découvrez les témoignages de voyageurs ayant fait appel à nos services pour leur voyage en Indonésie !

L'Indonésie de A à Z

©brthd
jayapura-indonesie

Vous préparez un voyage en Indonésie ? Vous avez sûrement envie d’en apprendre plus sur ce pays d’une incroyable richesse culturelle ! De Bali à Java, des temples fabuleux aux merveilles de la nature, cet abécédaire vous apporte toutes les informations nécessaires !

Notre abécédaire de l’Indonésie

A comme Archipel : avec ses 13 466 îles, l’Indonésie est le plus vaste archipel du globe. La plus étendue de ses îles reste Java, qui abrite la capitale Jakarta et la moitié de la population indonésienne. Nous pourrions citer aussi Sumatra, Bornéo, la Papouasie ou Sulawesi. Autour de ces grandes îles, des myriades d’îlots offrent des possibilités de visite infinies. L’archipel, en dépit des différences culturelles qui font la richesse de ses îles, est unifié par une langue, l’Indonésien, et par une monnaie, la roupie. Sa population de 265 millions d’individus fait de l’Indonésie le quatrième pays le plus peuplé de la planète, et le premier du monde musulman. Rendez-vous sur notre page dédiée pour en découvrir davantage sur les îles d’Indonésie !

B comme Bali : Bali, île de taille moyenne d’environ 5 500 km2, doit son surnom d’Île des Dieux aux innombrables temples qu’elle abrite (peut-être 10 000). Les plus célèbres sont sans doute les temples de Pura Lempuyang et d’Uluwatu. Bali a toutefois bien d’autres atouts à faire valoir ! Activités culturelles à Ubud, plages idylliques, paysages de montagnes, rizières luxuriantes, jungles impénétrables et rivières sacrées : Bali a tout pour émerveiller les voyageurs !

C comme Célèbes : avec ses 190 000 km2, l’île des Célèbes, de son nom actuel Sulawesi, est la 4ème plus grande île d’Indonésie. Elle est particulièrement renommée pour la beauté de sa nature, préservée dans 4 parcs nationaux. Ses plages de sable blanc et ses récifs coralliens sont les paradis des amateurs de plongée, tandis qu’à l’intérieur des terres, les lacs d’altitude et la jungle fascinent tous les amoureux de la nature. En ouvrant grand vos yeux, vous avez en plus l’occasion d’observer une faune étonnante, endémique à Sulawesi : macaques à crête, papillons tropicaux, anoas, …

D comme Drapeau : 2 bandes rouge et blanche : le drapeau indonésien brille par sa simplicité. S’il a été hissé pour la première fois en 1945, sa création est à mettre au crédit des premiers indépendantistes indonésiens, dans les années 1920. Eux-mêmes ont repris les couleurs d’un ancien étendard javanais brandi lors d’une rébellion à la fin du 13ème siècle. Les couleurs rouge (pour le courage) et blanche (pour la pureté) sont donc les symboles des libertés indonésiennes.

drapeau-indonesie

©Gatot

E comme Endek : confectionné à partir d’une technique indonésienne traditionnelle (l’ikat), l’endek est bien plus qu’un tissu. Pour les locaux, il constitue une matière presque sacrée. Typiquement balinais, il est utilisé pour la création des vêtements officiels de la capitale Denpassar, ainsi que pour les costumes de cérémonies. Minutieusement tissé à la main, l’endek participe pleinement à tous les rituels religieux, qu’ils soient publics ou privés.

F comme Florès : allongée d’est en ouest sur 730 km, l’île de Florès est parcourue d’une route principale, la TransFlores, qui permet d’accéder à toutes les merveilles qu’elle recèle. Destination hors des sentiers battus, Florès regorge de sites magnifiques et bien préservés. Ses trois baies s’ouvrent sur une eau bleue cristalline et sont jalonnées de criques secrètes. De beaux chemins de randonnée permettent d’explorer les volcans et les lacs, tout en vous invitant à traverser des villages authentiques. Enfin, Florès est le point de départ de croisières autour des petits îlots au large, de Komodo à Riung, à la découverte de leur faune étonnante.

G comme Gili : les îles Gili, aux plages très attrayantes, présentent une particularité : elles sont dépourvues de véhicules motorisés. On s’y déplace à vélo ou en charrette, sur le sable des plages ou sur d’agréables sentiers ombragés. Promenades, exploration des fonds marins ou petites croisières sont au programme sur ces îles où vous trouvez également plusieurs excellents restaurants de poissons.

H comme Hindouisme : si les Hindous ne représentent plus que 2% de la population indonésienne, ils étaient majoritaires jusqu’au 10ème siècle. À partir de cette date, la contestation du système des castes a peu à peu poussé les Indonésiens vers la religion musulmane. Chaque ville dispose néanmoins de son temple hindou et certaines îles en sont particulièrement bien pourvues, notamment Bali dont 80% des habitants restent fidèles à la religion hindouiste.

Nos suggestions de voyages en Indonésie


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir l’Indonésie au cours d’un voyage unique…

Voir tous nos voyages

I comme Indonésie : la diversité culturelle de l’Indonésie est le fruit des héritages autochtones et des interactions avec les grands voisins indiens et chinois. L’influence néerlandaise (ancienne métropole) a aussi joué un rôle important dans la création de cette culture unique au monde. La pratique des rites anciens se lit dans les danses traditionnelles indonésiennes et les théâtres d’ombre. La religion est aussi d’une importance centrale. Les rituels et les cérémonies soulignent l’importance de la communauté et la connexion profonde avec la nature. Enfin, l’artisanat est marqué par le travail du textile et du bois. Dans ce domaine, le style des créations, comme le fameux masque en bois, diffère en fonction des îles. Il en va de même des meubles en teck, sculptés par des ébénistes de talent.

J comme Java : du temple de Borobudur (plus grand temple bouddhiste du monde) à celui de Prambadan, du volcan Bromo au Kraton de Yogyakarta, Java possède quelques-uns des plus célèbres joyaux de l’Indonésie. Île mythique pour les voyageurs du monde entier, sa culture mystérieuse a longtemps fasciné même les pays les plus éloignés. Avec ses sites millénaires, ses randonnées époustouflantes, ses volcans majestueux et ses plages paradisiaques, Java dispose de tous les attraits pour un séjour idéal !

K comme Komodo : petite île de 2 000 habitants à la végétation sauvage et à la vie sous-marine foisonnante, Komodo est surtout connue pour une espèce endémique : les dragons de Komodo. Impressionnants et fascinants, les dragons de Komodo sont faciles à observer et offrent un spectacle extraordinaire. D’autres animaux typiques de la région peuplent l’île : buffles, chevaux sauvages, cerfs, etc. Ses eaux où vivent de nombreuses colonies de raies mantas sont aussi propices à la plongée sous-marine.

kelor-island-indonesie

©Thrithot

L comme Lombok : l’île de Lombok se présente comme une petite Bali… en beaucoup moins fréquentée ! Sa nature est restée très sauvage, de ses plages jusqu’au mont Rinjani. Les amateurs de plongée ou de snorkeling sont comblés par son exceptionnelle faune sous-marine, tandis que les randonneurs trouvent 100 sentiers passionnants à découvrir. Quant aux trekkeurs, ils peuvent tenter l’ascension du Mont Rinjani, à condition d’être prêts à souffrir pendant 3 jours ! Pour en savoir plus cette île, découvrez tous nos voyages sur l’île de Java.

M comme Mont Mérapi : volcan situé au centre de Java, le mont Mérapi a connu sa dernière éruption en… mai 2023 ! Autant dire qu’avant toute ascension, il convient de se renseigner sur son activité récente ! Le volcan culmine à près de 3 000 mètres. Il joue un rôle certain dans la culture indonésienne et fait encore l’objet d’offrandes destinées à apaiser sa colère. Gravir le Mont Mérapi vous amène à marcher sur les récentes coulées de lave, dont certaines peuvent être encore chaudes. Vous sentez alors véritablement sous vos pieds toute la puissance de la nature.

N comme Nasi Goreng : vous recherchez un plat commun à toute l’Indonésie ? Le nasi goreng est ce qui s’en approche le plus. Son nom signifie « riz frit ». Il s’agit donc d’un riz cuit dans l’huile, agrémenté de sauce soja (ou de sauce tomate à Sulawesi), de tamarin et d’ingrédients variables selon les îles. D’une façon générale, chaque île d’Indonésie dispose de ses propres spécialités culinaires, plus sucrées à Java et plus épicées à Bali.

O comme offrandes : qu’ils s’agissent de cadeaux aux ancêtres ou d’ex-voto destinés à obtenir les faveurs des dieux, les offrandes sont fréquentes en Indonésie. À Bali, elles prennent le nom de Canang. Elles sont notamment déposées au temple de Tirta Empul, centre d’un pèlerinage toujours populaire. Les offrandes s’accompagnent de séances de purification dans les eaux sacrées, auxquelles les voyageurs sont invités à participer.

P comme Papouasie : l’île de Papouasie est divisée entre la Papouasie occidentale (indonésienne) et la Papouasie Nouvelle-Guinée (indépendante). Elle est traversée d’une chaîne de montagnes dépassant les 5 000 mètres et d’une jungle épaisse. Sa nature intacte est habitée de tribus dont certaines vivent encore retirées du monde. Au large, les petites îles recèlent de nombreuses plages paradisiaques.

papouasie-occidentale-indonesie

©Subphoto

Q comme Qur’an : introduit en Indonésie dès le 10ème siècle, l’Islam s’est progressivement enraciné dans le pays, fusionnant avec les cultures locales. Les marchands ont joué un rôle essentiel dans cette diffusion. L’empire de Mataram (16ème siècle) a vu l’épanouissement de l’islam javanais, tandis qu’ailleurs dans l’archipel se développaient des sultanats influents. Aujourd’hui, près de 90% de la population indonésienne est musulmane. Elle est donc le pays comptant le plus de musulmans au monde, devant l’Inde et le Pakistan. Depuis 2018, la ville d’Al Aqbar, au sud de Sumatra, expose une œuvre magistrale : le Grand Coran (Qur’an en Arabe) de Bois, réalisé par le calligraphe Shofwatillah Mohzaib.

R comme Rizière : les rizières d’Indonésie, indispensables à la subsistance des populations locales, sont aussi de véritables merveilles à admirer sans modération. Chacune des îles d’Indonésie dispose de rizières où il est possible de se promener en toute quiétude. Les rizières de Tegallaland, près d’Ubud à Bali, et de Badongan à Java, figurent parmi les plus belles. L’idéal est de venir d’avril à octobre, autrement dit pendant la saison sèche, afin d’en profiter pleinement.

Nos suggestions de voyages en Indonésie


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir l’Indonésie au cours d’un voyage unique…

Voir tous nos voyages

S comme Sumatra : explorer l’île de Sumatra est un émerveillement de tous les instants. Entre ses paysages sauvages extraordinaires, les splendeurs du pays Minang et son architecture typique, le voyageur ne sait rapidement plus où donner de la tête. La cascade de Sipiso-Piso est un endroit qui vaut le détour, entouré d’une nature sublime. Elle fait le bonheur de tous les randonneurs. Ceux-ci peuvent ensuite se reposer sur l’une des belles plages de l’île ou partir à la découverte des fameuses maisons traditionnelles, aux toits en forme de cornes de buffle ! Enfin, profitez de votre voyage à Sumatra pour observer les orangs-outans dans leur environnement naturel au parc national du Gunung Leuser !

T comme Tari : la danse rituelle (nommée Tari en Indonésie) a gardé toute sa valeur cultuelle, en particulier dans l’île de Bali, encore à majorité hindoue. Il s’agit d’un incontournable qu’il ne faut surtout pas manquer lors d’un séjour sur l’Île des Dieux ! Elle se déroule en costume et s’accompagne souvent d’une entrée en transe des danseurs.

U comme Ubud : la ville d’Ubud est considérée comme le centre économique et culturel de Bali. Célèbre pour son marché traditionnel et pour son artisanat, elle abrite aussi le splendide temple de Saraswati et la Monkey Forrest. Ce sanctuaire sert de refuge à de nombreuses espèces de singes qui y vivent en semi-liberté. Enfin, Ubud est un excellent point de départ pour des randonnées à travers la campagne environnante. Vous partez alors à la découverte des rizières de Tegallaland, de la cascade de Tibumana, du mont Batur et du lac de Tamblingan.

ubud-indonesie

©sculpies

V comme Volcanisme : l’Indonésie abrite une collection époustouflante de volcans, offrant des panoramas à couper le souffle. Parmi eux, à Java, le Mont Bromo se dresse avec mystère, entouré d’un désert de sable et de fumées volcaniques. Toujours sur l’île de Java Le Mont Mérapi séduit par sa beauté majestueuse, tandis que le Kawah Ijen fascine avec son lac turquoise et ses flammes bleues nocturnes. Chaque ascension mène à un sommet spectaculaire, le randonneur arpentant pour y parvenir une terre de lave. Ces volcans offrent aux aventuriers des expériences inoubliables au cœur de la nature sauvage indonésienne.

W comme Wayang : le Wayang est un spectacle d’ombre traditionnel typique des îles de Bali et de Java. Classé au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO, il est l’un des symboles de la culture indonésienne et participe à son rayonnement international. Ses inspirations viennent des anciennes légendes hindouistes et javanaises, qu’il relaye avec poésie. Les représentations s’accompagnent généralement d’une musique jouée au gamelan.

X comme Xylophone : le xylophone joue un rôle prédominant dans la musique indonésienne. Il est fréquemment incorporé au gamelan, qui est un ensemble de percussions traditionnelles indispensables aux rites religieux. On le retrouve également en accompagnement des spectacles de danse, de Wayang ou lors d’évènements culturels. Le gamelan, avec ses sons clairs et ses notes mélodieuses, distille une identité musicale unique, fusionnant harmonieusement avec la riche tradition artistique indonésienne.

Y comme Yogyakarta : la ville de Yogyakarta, sur l’île de Java, est l’un des centres culturels les plus importants d’Asie. Elle est notamment connue pour son orfèvrerie, que vous pouvez découvrir dans le labyrinthe de rues du faubourg Kota Gede. Elle est aussi l’endroit idéal pour assister à un spectacle d’ombre ou une danse traditionnelle, sans oublier le marché de Beringharjo : vous y trouvez de tout, des typiques étoffes indonésiennes aux fruits frais. Ancienne capitale du royaume de Mataram, Yogyakarta possède d’autre part bon nombre de monuments imposants, comme le Palais de Kraton ou le Tamir Sari (ou Water Castle), où se baignait le sultan. Enfin, à partir de Yogyakarta, vous disposez d’un accès à des plages magnifiques, ainsi qu’aux temples de Borobudur et de Prambanan.

Z comme Zat : en indonésien, le terme zat désigne les substances notamment utilisées dans le cadre de la médecine traditionnelle locale, appelée jamu. Il est encore possible de croiser dans la rue de Java une vendeuse de jamu, proposant ses remèdes aux passants. L’exceptionnelle diversité de la flore indonésienne a favorisé ce développement de la médecine traditionnelle. On compte aujourd’hui près de 6 000 plantes médicinales en Indonésie.

Nos articles associés


Poursuivez votre découverte de notre pays et la préparation de votre voyage en explorant d’autres articles de notre guide de voyage dédié à l’Indonésie !


Vocabulaire essentiel
pour votre voyage en Indonésie


Vocabulaire essentiel
pour votre voyage en Indonésie
Découvrez quelques mots et expressions indonésiennes à connaître, afin de briser la glace avec les locaux que vous pourrez rencontrer lors de votre voyage en Indonésie.
Voir l‘article
wayang-indonesie

Les 10 plus beaux temples d'Indonésie

Les 10 plus beaux temples d'Indonésie
Il faudrait surement plus d'une vie pour pouvoir admirer tous les temples de l'archipel... pour cette raison, Indonésie en Liberté a sélectionné les 10 plus beaux temples d'Indonésie !
Voir l‘article
Candi Borobudur

Les Plats traditionnels Indonésiens

Les Plats traditionnels Indonésiens
Indonésie en Liberté vous dresse la liste des 5 plats traditionnels de l'Indonésie, selon l'île que vous visiterez !
Voir l‘article
Cuisine traditionnelle indonesie

La saison sèche en Indonésie

La saison sèche en Indonésie
L'Indonésie est soumise majoritairement à un climat tropical avec deux saisons qui s'enchaînent tout au long de l'année : une saison sèche et une saison pluvieuse, souvent appelée mousson.
Voir l‘article
Bateau traditionnel Bali